Calendrier : 1 messe, 1 RDV ? cliquez sur le jour :

Septembre 2019
D L Ma Me J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

Humour

 

Jésus, qui est élève à l'école de Nazareth, rentre chez lui avec son bulletin scolaire. Franchement, ce n'est pas très bon. Sa mère a déjà vu un mauvais bulletin, et elle n'a rien dit, méditant toutes ces choses dans son cœur. Mais aujourd'hui, le plus difficile reste à faire : il faut le montrer à Joseph.

Expéditeur : École Siméon de Nazareth
Destinataires : Joseph et Marie David
Objet : Bulletin de notes de Jésus

Mathématiques : ne sait quasiment rien faire, à part multiplier les pains et les poissons.
Ne sait pas faire la distinction dans le calcul d'un salaire entre une heure, et une journée travaillée.

Sens de l'addition : n'est pas acquis ; affirme que son Père et lui ne font qu'un.

Écriture : n'a jamais ses cahiers et ses crayons ; est obligé d'écrire sur le sable.

Géographie : n'a aucun sens de l'orientation ; affirme qu'il n'y a qu'un chemin et qu'il conduit chez son Père.

Chimie : ne fait pas les exercices demandés ; dès qu'on a le dos tourné, transforme l'eau en vin pour faire rigoler ses camarades.

Éducation physique : au lieu d'apprendre à nager comme tout le monde, marche sur l'eau.

Expression orale : grosses difficultés à parler normalement ; rêveur, s'exprime en paraboles.

Ordre : a perdu toutes ses affaires à l'école et déclare, sans honte, qu'il n'a même pas une pierre comme oreiller.

Conduite : fâcheuse tendance à fréquenter les étrangers, les pauvres, les galeux et même les prostituées.

Joseph se dit vraiment que ça ne peut plus durer, qu'il doit prendre des mesures sévères :
« Eh bien, Jésus, puisque c'est comme ça, tu peux faire une croix sur tes vacances ! »

 

Ce n'est pas mon boulot !

Voici l'histoire de quatre personnages :

  • Tout le monde
  • Quelqu'un
  • N'importe qui
  • Personne

Il y avait un travail important à accomplir et Tout le monde était certain que Quelqu'un s'en chargerait. N'importe qui aurait pu le faire, mais Personne ne s'en est occupé. Quelqu'un s'est fâché, parce que c'était le travail de Tout le monde. Tout le monde pensait que N'importe qui pourrait le faire, mais Personne ne s'est rendu compte que Tout le monde ne le ferait pas. Cela s'est terminé ainsi :
Tout le monde a rejeté la faute sur Quelqu'un alors que Personne ne s'est occupé de ce que N'importe qui aurait pu faire.

 

Paroles d'enfant

Un grand-père et sa petite fille sont assis sur le banc d'un jardin public.
La petite fille demande :
- Dis, papi, c'est Dieu qui t'a créé ?
- Oui, ma petite-fille, on peut dire ça.
Quelques minutes passent, puis la petite-fille pose une nouvelle question :
- Papi, c'est Dieu qui m'a créé moi aussi ?
- Oui, c'est lui aussi.
La petite fille observe son grand-père pendant un long moment, puis se regarde dans le miroir de sa poupée et dit :
- Papi, j'ai l'impression que Dieu fait du meilleur boulot ces temps-ci.

 

 

Permis (de conduire)

Un jeune garçon vient d'être reçu au permis de conduire.
Il va trouver son père pour lui demander l'autorisation d'utiliser la voiture familiale.
Passe ton bac, étudie ta Bible, fais-toi couper les cheveux, et tu auras la voiture", répond le père.
Le jeune homme obtient son bac, étudie sa Bible, puis revient à la charge.
"Bien !" dit le père. "Il ne te reste plus qu'à te faire couper les cheveux !"
"Mais", répond le jeune, "dans la Bible, Samson, Moïse et même Jésus avaient tous les cheveux longs !"
"Oui", lui répond son père "Et ils se déplaçaient toujours à pied !"

 

Homélie

Un jeune prêtre va trouver un ancien :
- Père, comment doit être une homélie ?
- Une homélie, lui répond-il, doit avoir un bon commencement et une bonne fin.
Puis tu fais en sorte que le commencement et la fin soient les plus rapprochés possibles.

 

 « L' Église, c'est comme un autobus »

« On ne prend pas l'autobus pour aller en autobus.
Mais bien pour aller d'un endroit à un autre.
L'Église, c'est l'autobus pour aller au Royaume de Dieu »

 

Prends ma place

Si vous arrivez cinq ou dix minutes avant l'heure de la messe (mais c'est pareil dans les temples du sport ou de la culture), vous serez surpris de voir des gens alignés au bord des allées.
Il semble que les premiers arrivés aient droit aux places à l'extrémité des bancs : Est-ce une marque d'honneur ?
Y fait-il plus chaud ?
Est-ce par peur de rester coincé en cas d'évacuation d'urgence ?
Il est tellement simple de se glisser au milieu du banc et de permettre à ceux qui arrivent ensuite de s'installer sans être obligés d'enjamber les premiers arrivés !
Même là l'individualisme, voire l'égoïsme, prime.
Lançons une campagne "les premiers seront au milieu" !

 

A la cantine de l'école

Les enfants attendent en rang pour déjeuner à la cantine d'une école catholique.
Au bout de la table se trouve une grande caisse de pommes.
La religieuse a placé une note sur la caisse de fruits disant :
« N'en prenez qu'une seule, Dieu vous surveille »
Sur une autre table se trouve une grosse pile de gâteaux.
Et là, il y a une note griffonnée par une main d'enfant :
« Prenez-en tant que vous voulez, Dieu surveille les pommes !!! »

 

Mot d'enfant

C'est une histoire vécue à Albi par un enfant de 5 ans et demi ...

Ce jeune garçon dit à sa maman : " Quand je serai mort, au moins je pourrai demander à Jésus quel est le dernier chiffre ! La dernière lettre, on la connait, c'est le Z. Mais le dernier chiffre, il n'y a que lui pour nous le dire !"