Actualités de la Communauté de Paroisses

Neuvaine de la Miséricorde

En cas de décès

 ♦ Nos documents en ligne :
Bulletins et
Planning prévisionnel,
Feuillets de messe
→    http://www.paroisses-saintelucie.fr/index.php/services-mouvements/telechargements

Infos pratiques

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
bapteme
communion
confirmation
 mariage
servants-de-messe

La Confirmation

confirmation1Avec le Baptême et l’Eucharistie, le sacrement de la Confirmation constitue l’ensemble des « sacrements de l’initiation chrétienne. »
La réception de ce sacrement est nécessaire à l’accomplissement de la grâce baptismale. C'est le sacrement qui donne l'Esprit Saint pour nous enraciner plus profondément dans notre vie d'enfant de Dieu, nous unir plus fermement au Christ, rendre plus solide notre lien à l'Église, nous associer davantage à sa mission et nous aider à rendre témoignage de la foi chrétienne par nos paroles et nos actions. Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque ineffaçable. Ce sacrement ne peut donc être reçu qu'une seule fois.
En Orient, il est donné aux petits enfants immédiatement après le Baptême. Dans l'Église latine, celle à laquelle nous appartenons, on le donne après l'âge de raison. C'est normalement l'évêque qui célèbre ce sacrement. Il manifeste ainsi le lien avec le don de l'Esprit aux apôtres le jour de la Pentecôte et la place des confirmés dans la communion de l'Église. On reçoit la confirmation par l'imposition des mains et l'onction avec le saint chrême. Ainsi, les chrétiens participent davantage à la mission de Jésus-Christ et reçoivent la plénitude des dons de l'Esprit Saint."

Les "dons de l'Esprit"

confirmation3Pendant l'imposition des mains, l'évêque demande à Dieu de donner en plénitude l'Esprit qui reposait sur son fils Jésus : l'esprit de sagesse et d'intelligence, l'esprit de conseil et de force, l'esprit de connaissance et d'affection filiale et l'esprit d'adoration.
Cette demande est inspirée par un texte du prophète Isaïe (11,2-3) qui décrit les dons que le messie recevra de Dieu. La tradition chrétienne a beaucoup insisté sur sept dons de l'Esprit.

 

La confirmation : une mission de témoignage :

De même que les apôtres, remplis de l'Esprit saint à la Pentecôte, se sont mis à annoncer la Bonne nouvelle, de même les dons de l'Esprit à la confirmation appellent au témoignage et donnent l'aptitude au témoignage. Le confirmé témoigne pour bâtir l'Église, il rend témoignage au Christ pour l'édification de son Corps. Le confirmé est appelé à prendre une part active à la vie de l'Église.

Qu’apporte t’elle de plus que le baptême ?

Nous recevons l'Esprit saint à la fois au baptême et à la confirmation. Au baptême, qui est le sacrement de la naissance à la vie chrétienne, l'Esprit nous rend enfant de Dieu.
A la confirmation, qui est le sacrement de la croissance et de la maturité spirituelle (comme l'enseigne St Thomas d'Aquin), l'Esprit nous confère une mission. Ainsi, la confirmation est l'achèvement du baptême.

Quelle est la différence entre la profession de foi et la confirmation ?

La profession de foi et la confirmation ont toutes les deux un lien étroit avec le baptême, mais la relation est différente.
La profession de foi consiste principalement dans le renouvellement personnel et libre des promesses du baptême, c'est un engagement humain. Elle confirme la profession de foi du baptême qui a été faite par les parents pour un baptême de bébé.
La confirmation est un sacrement et, comme tout sacrement, c'est d'abord une action de Dieu. Dieu, par l'évêque, confirme la grâce du baptême. Ce serait une erreur de voir principalement dans la confirmation un engagement qui "confirmerait" personnellement la foi professée par ses parents lors du baptême.

Est-il nécessaire d'être confirmé ?

confirmation4

La nécessité de la confirmation n'est pas toujours comprise. Cependant il est nécessaire d'être confirmé pour vivre une vie chrétienne authentique, car la force de l'Esprit est indispensable pour vivre en vrai témoin du Christ. C'est un manque important de ne pas avoir reçu tous les dons de l'Esprit.
De plus, il y a des cas où la confirmation est obligatoire comme pour la mission de parrain ou marraine de baptême et de confirmation (canon 874). Certains diocèses demandent que ceux qui ont une res-ponsabilité importante dans l'Église soient confirmés.
Le code de droit canonique demande aussi que l’on n’admette pas au mariage des fiancés non confirmés sauf « s'il existe un grave in-convénient » (canon 1065). De fait, certaines paroisses exigent la confirmation pour le mariage. Cependant en France, où la confirmation est conférée à l'adolescence, beaucoup de jeunes ne sont pas confirmés et il y aurait un grave inconvénient à exiger la confirmation. Pour les mariages qui ont lieu dans des pays comme l'Espagne ou l'Italie, la confirmation est habituellement exigée, il y a une nécessité de la confirmation.

La Profession de foi

confirmation5Du latin professio "action de déclarer ouvertement et publiquement". Vers 12 ans, au cours d’une messe, les enfants baptisés et ayant fait leur première communion confessent leur foi en présence de leurs familles. La profession de foi n'est pas un sacrement, mais une étape vers une foi plus personnelle. C’est aussi une fête familiale.
La profession de foi n'est pas un sacrement, mais un temps fort qui permet aux jeunes de réfléchir sur leur foi et une célébration qui compte pour les parents. Pour certains jeunes, c’est une étape importante dans leur itinéraire vers la confirmation.
Elle est une célébration au cours de laquelle des enfants renouvellent en leur nom propre l'engagement pris pour eux par leurs parents à leur baptême. C'est en même temps une fête familiale, un rite social d'accès à la responsabilité per-sonnelle, un rite de passage de l'enfance à l'adolescence.

En pratique :

Sur la communauté de paroisses, en automne, les jeunes de 13 - 14 ans sont invités à s’inscrire pour la Confirmation et la profession de foi.
Un parcours et des rencontres s’échelonnent sur 2 ans, avec pour première étape la profession de foi au bout de la première année, puis la confirmation au bout de la 2ème année. Les parents accompagnateurs utilisent le dossier ANTISTATIC élaboré par la JIC (Jeunesse Indépendante Chrétienne) dont les fiches abordent des sujets qui intéressent tout particulièrement les jeunes (la violence, la mode, les relations garçon/fille, la famille, le collège, l’orientation scolaire, la solidarité…) à la lumière de l’évangile.
Outre la préparation à la profession de foi ou à la Confirmation, de nombreux temps forts leur sont proposés, pour qu'ils prennent conscience de l’influence que Dieu peut avoir dans leur vie. Ces temps forts que sont les célébrations de jeunes, des actions, des rencontres, des sorties diverses… sont autant d'activités où le dynamisme, les idées nouvelles et les témoignages de vies sont primordiaux.