Mussig :

eglise-mussig

     
Coordonnées : Rue Principale
67390 MUSSIG
Permanence : Le jeudi, au presbytère, de 18h30 à 19h
7 rue du Moulin
Tél : 03 88 85 32 78
Personne relais : Agnès GOETZ
03.88.85.36.40
Contacts

     

Blason Mussig    

Les armes de Mussig se blasonnent ainsi :
« D'argent à l'échelle de trois échelons de gueules posée en pal surmontée de deux étoiles d'azur. ».

L’EGLISE CATHOLIQUE SAIINT OSWALD :

Histoire de l'église de MUSSIG

Il est impossible de savoir précisément quand notre contrée a été christianisée, faute de documents.

1) Une première église à Breitenheim

Si l'annexe de Breitenheim est attestée depuis 881, le site de Mussig ne l'est que vers 1230. Le plus ancien acte relatif à l'histoire ecclésiastique de Mussig date de 1361, acte des seigneurs de Rathsamhausen (seigneurs de ce secteur) dans lequel il est fait mention d'une église à Mussig. Mais il s'agirait en fait de la chapelle Saint-Michel de Breitenheim, attestée par l'état écclésiastique du diocèse de Strasbourg en 1454.

2) Une première église à Mussig

Après les misères de la guerre de 30 ans, le village de Mussig se repeuple et il se procure une cloche en 1656, avant même d'avoir un nouveau curé. (la cloche fut bénie le 9 juillet 1656). Il existe donc déjà une église à Mussig à cette époque, située à l'emplacement du cimetière actuel. Le rapport d'une visite pastorale du 14 octobre1666 fournit quelques données intéressantes sur cette église Saint-Oswald de Mussig (l'église et le clocher sont dans un état pitoyable, pas de vêtements liturgiques pour le curé, 100 paroissiens environ, etc.).
L'état du diocèse de 1693 affirme que la paroisse compte 23 familles, toutes catholiques.
Le presbytère fut reconstruit en 1750.
Un autre rapport de visite pastorale de 1804 précise que la paroisse compte 87 familles pour 502 âmes.

3) Une deuxième église à Mussig

A partir de 1835, l'église devient trop petite et il faut construire une nouvelle église (le village compte 674 âmes alors que l'église ne peut contenir que 200 personnes). Le conseil municipal propose de vendre 60 ha de terres communales et une nouvelle église va être construite à partir de 1837 sur la propriété de Oswald Kohler, rachetée par la commune.
La première pierre sera posée le 4 juin 1837, à l'occasion du mariage du fils du roi Louis Philippe à la fin du mois (à l'endroit de l'église actuelle).
L'église entre en service en 1840 (les bancs sont montés en novembre).
Une horloge Schwilgué fut installée en 1840 et l'orgue fut acquis en 1842.

3) Une troisième église à Mussig

Le 3 mai 1891, jour de grand vent, un terrible incendie ravage la moitié du village y compris les écoles, la mairie, et l'église, totalement brûlée. La rue principale et la rue de Baldenheim sont détruites par le feu. (22 habitations complètement détruites et une très endommagée, 25 granges, 25 étables et écuries, 14 séchoirs à tabac et houblon, 14 autres petites constructions non précisées et 7 bâtiments endommagés suite aux interventions).
L'incendie était si important qu'il a été repéré par les gardiens de la tour de la cathédrale de Strasbourg.
Les cloches de l'église ont fondu et des braises ont volé jusque dans les villages voisins.
Les secours sont arrivés en grand nombre de tous les villages voisins, pompiers, etc...pour aider à sauver un maximum de choses, surtout les bêtes.
Puis les dons en argent et en nature ont abondé à Mussig. Des chargements de nourriture sont arrivés depuis Sélestat, Marckolsheim, Muttersholtz et Baldenheim. Un détachement militaire a été envoyé sur place pour construire des baraques de fortune pour donner un toit à tout le monde.
L'évêché a envoyé un don de 400 Marks.
L'administration allemande s'est montrée très généreuse et est venue en aide très rapidement, par l'intervention du "Kreisdirektor" de Sélestat.

Encore une fois la commune fait de gros efforts (vente de terres et de forêts, prêt de 8400 Marks auprès de l'état), et une 3ème église est reconstruite à l'emplacement de la précédente, et terminée en mai 1893.
L'orgue actuel a été installé par Martin Rinckenbach, de Ammerschwihr, entre 1893 et 1894.